Se soigner avec la médecine douce et traditionnelle

La médecine traditionnelle se sert généralement des substances naturelles afin de soigner les patients. L’objectif de la médecine chinoise est de minimiser au maximum l’usage des produits chimiques. Cette médecine alternative a l’avantage de ne pas provoquer d’effets secondaires. La médecine non conventionnelle permet pour cette raison d’apporter plus de nutrition à un organisme affaibli. De nombreux thérapeutes ont recours à la pratique de la médecine traditionnelle pour traiter divers malaises.

Médecine alternative : acupuncture

L’acupuncture est une médecine traditionnelle chinoise qui favorise le traitement de plusieurs déséquilibres. Malgré son caractère préventif, cette médecine alternative n’est pas capable de soigner les déficiences génétiques. Toutefois, le traitement thérapeutique lutte contre le stress chronique. Au moment de la première visite chez un spécialiste en acupuncture, le praticien aura pour mission de détecter les déséquilibres énergétiques. Pendant les séances, le praticien se servira de petites aiguilles. L’emplacement de ces aiguilles varie selon le mal à soulager.

La médecine traditionnelle à la fois pratique et relaxante est souvent efficace pour améliorer l’énergie corporelle. Il existe également une autre médecine alternative originaire de Chine, celle de la réflexologie faciale. La médecine traditionnelle stimule les zones réflexes localisées au niveau du visage. Cette pratique peut servir comme solution thérapeutique additionnelle complète. La technique orientale est utile dans le traitement de troubles divers.

Différentes catégories de médecine chinoise

La médecine chinoise date de plus de 5000 ans, elle est considérée comme la plus ancienne médecine traditionnelle au monde. L’objectif de cette pratique est de connecter toutes les fonctions du corps. Les nombreuses techniques de cette médecine alternative se basent sur l’équilibre du corps humain. L’acupuncture, la réflexothérapie faciale, la phytothérapie, Qi-Gong et une alimentation qui s’adapte à chaque âge permettent d’influer sur la mauvaise énergie. Ces traitements chinois sont des médecines alternatives capables de rétablir un équilibre menacé.

5 branches de la médecine chinoise

Le massage, la moxibustion et l’acupuncture sont des pratiques qui agissent sur les méridiens du corps. En stimulant les points d’énergie de l’organisme, on parvient à rééquilibrer le QI du patient traité. Si l’acupuncture stimule les zones du corps avec des aiguilles, le massage se sert de la pression des doigts tandis que la moxibustion soigne le patient grâce à une source de chaleur.

Les médecins chinois se servent de la diététique et de la pharmacopée pour prescrire des substances permettant au corps de fonctionner efficacement. Cette branche de la médecine chinoise se rapproche de la phytothérapie. Le traitement de certaines maladies par les plantes a tendance à équilibrer les aliments selon leur propriété.

Plan du site